Que faire en cas de crise sévère inopinée…

Bonjour à tous,

Aujourd’hui petit manuel à suivre en cas de crise sévère inopinée. Cependant petite mise en garde, je ne suis pas médecin, les conseils que je vous donne sont ceux qui m’ont été prodigués par les différents médecins que je suis allée consulter, ils ne vous conviennent peut-être pas. Je ne saurais être tenu pour responsable de vos actes.

Tu te réveilles un matin couvert(e) d’eczéma des pieds à la tête (jusque dans les oreilles), tu souffres comme c’est pas permis et là rien ne va plus. Je t’en parle car je suis moi-même passée par là. Tes yeux sont collés, ils te font tellement mal que les larmes ne coulent même plus malgré la douleur insoutenable. Tes vêtements te font mal, bailler te fait mal, aucune position n’est confortable à part peut-être la position debout mais tu es tellement épuisé que même cette position n’est pas envisageable et là, tu te sens seul(e) au monde, avec l’impression que tu ne vas jamais t’en sortir. Ton entourage te regarde avec un sentiment d’impuissance, il souffre au moins autant que toi (psychologiquement j’entends), ton médecin est débordé et te rabâche éternellement le même refrain c’est le stress gnia gnia gnia je sais pas quoi, en gros t’es à bout!

Et à ce moment là tu n’as qu’une envie t’endormir et ne pas te réveiller avant de ne plus avoir d’eczéma.

Je t’assure que tu vas t’en sortir, cela ne va pas être sans mal, mais tu es fort(e) (si, si j’t’assure!!!).

Publicités

J’ai testé pour vous … les bains dérivatifs

Bonjour, bonjour,

Oooooh je vous vois venir on ne se moque pas, que le premier eczémateux désespéré qui n’ait pas testé de marabouterie me jette la première pierre! (cachée derrière mon écran je ne crains rien :p)

Trêve de plaisanterie, le bain dérivatif n’est absolument pas une marabouterie. J’ai d’ailleurs lu le livre Les bains dérivatifs de France Guillain et je l’ai trouvé fort intéressant même si je reste encore très perplexe sur le sujet.

Mais les bains dérivatifs qu’est-ce que c’est???

Le Bain dérivatif est une technique qui consiste à rétablir la fraîcheur du périnée, comme chez tous les mammifères. Cette fraîcheur au périnée à une influence directe sur la musculature du périnée et de tout ce qui l’avoisine. Elle a une action immédiate sur la motilité de l’intestin et par conséquent sur celle du fascia qui transporte nos graisses. Cette fraîcheur a une action directe sur la fonction sexuelle des hommes et des femmes, sur la production quantitative  des spermatozoïdes et très probablement des ovaires. Cette fraîcheur a un rôle anti-inflammatoire puissant sur tout le corps.

Extrait du livre La Méthode de France Guillain.

bains derivatifsPourquoi réaliser des bains dérivatifs ?
Apparemment notre Lire la suite de « J’ai testé pour vous … les bains dérivatifs »

Mes premiers pas avec mon atopie (partie 2)

Début janvier 2013, descente aux enfers, l’atopie a eu raison de moi après 10 mois de combat acharnés je me suis retrouvée alitée à dormir 16h par jour minimum (c’est monté jusqu’à 20h), mon corps ne peut plus se battre . Un soir je retourne en pleurs, désespérées, suintantes, dégoulinantes de pue et de sang, chez Dr L qui m’envoie voir un allergo en urgence le soir même, il est 20h et je me retrouve à filer avec ma mère chez ce nouveau médecin Dr R. Il me voit arriver et je pense qu’il s’est dit je suis pas prêt de rentrer chez moi ! Je lui raconte mon histoire il commence par des prick tests sur les bras et là allez savoir ce qu’il s’est passé dans ma tête il arrive avec une seringue (j’ai la phobie des piqûres ^^) mais sans aiguilles pour déposer une goutte de lait sur mon bras et je tombe net dans les pommes ! Et là il m’annonce qu’il va falloir que je prenne sur moi parce qu’il faut absolument que je fasse une prise de sang et à ce moment-là je ne savais pas encore que c’était la première prise de sang d’une longue lignée !!! Pour faire court j’ai eu des taux records de réactions positives  (comme tout grand atopique) et depuis que je suis un régime d’éviction strict de certains aliments je vais vraiment beaucoup beaucoup mieux.

Après cela je me suis fait hospitaliser une journée parce qu’entre-temps Lire la suite de « Mes premiers pas avec mon atopie (partie 2) »

Mes premiers pas avec mon atopie (partie 1)

Bonjour mes petit(e)s atopiques, mes petites lectrices et mes petits lecteurs,

Cet article devait s’appeler Mes premiers pas avec mon eczéma. Car au départ tout a commencé avec de l’eczéma. (Enfin à l’époque c’est ce que je croyais! Ma maladie a en fait commencé lorsque j’étais bébé, puis à l’âge de 8-10 ans plus rien (pour être franche je n’en ai que de vague souvenirs).A 19 ans, j’ai eu des problèmes d’otites et de sinusites, n’arrivant pas à soigner mes nombreuses otites mon ORL a été contraint de me prescrire de la cortisone par voie orale (j’ai des greffes de tympans c’est pour cela qu’il fallait agir vite !). Puis j’ai eu un staphylocoque doré et il m’a prescrit de la pyostacine. Ce traitement a duré deux ans où un coup je prenais de la cortisone qui réveillait le staph et après je prenais de la pyo pour faire partir le staph et c’était un cercle vicieux. Mais à ce moment là je ne me doutais pas que cela jouerait un rôle majeur dans la réapparition de mon atopie. Je vous en parlerai dans un prochain article si vous êtes trop impatient aller lire ceci ça devrait beaucoup vous intéresser!)

J’ai décidé aujourd’hui de vous raconter un petit bout de ma vie pour vous expliquer par où j’étais passée avant que le diagnostique de l’atopie soit posé.

En décembre 2010 je commence à avoir de l’eczéma je suis confrontée à l’ignorance des médecins à leur fierté mal placée. Je me traîne toujours le staph mais les médecins disent que c’est  Lire la suite de « Mes premiers pas avec mon atopie (partie 1) »